Projets

Leader


Trio Ithursarry / Durand / Mienniel




Didier Ithursarry : Accordéon

Pierre Durand : Guitare

Joce Mienniel : Flûtes

Voici le second opus de Didier Ithursarry. C’est en trio avec Pierre Durand (guitare) et Joce Mienniel (flûtes) qu’il propose un nouveau répertoire.

Le musicien évoque l’ancrage et le voyage, la légèreté et la profondeur.

Quand il décrit la musique de cette nouvelle formation, on croit entendre tout et son contraire mais c’est vraiment là que se situe la force poétique de son expression tant dans la composition que dans le jeu.

Entrer et sortir d’un univers, en traverser un autre et à chaque instant se sentir comme chez soi, Didier Ithursarry partage ce sentiment avec son auditoire, et avec ce nouveau trio le souffle dans les cordes et les cordes dans le vent.  Les trois solistes s’inscriront tour à tour dans des rôles rythmiques, mélodiques, bruitistes, accompagnateur ou protagoniste.


KH




Didier Ithursarry Quartet – « Kantuz »




Didier Ithursarry : Accordéon

Jean-Charles Richard : Saxophone

Joe Quitzke : Batterie

Matyas Szandai : Contrebasse

Les musiques du monde, le jazz, la musique contemporaine, les musiques du Pays basque, la chanson française bien sûr, autant de domaines que de variations possibles pour Didier Ithursarry qui sait se faire entendre et se faire reconnaitre dès les premières notes même murmurées.

Jean-Charles Richard au saxophone, John Quitzke à la batterie et Màtyàs Szandai à la contrebasse sont les complices qu’il a invités pour transmettre et partager ce savoir-être. Pour leur sympathie dans le sens de la « vibration »,  pour leurs qualités de musiciens, d’hommes d’expérience et de voyage.

Aux premières notes entendues, c’est un bouillon délicieux bouillonnant, composé de terre et d’eau, de feu, d’épices et de lyrisme.

Les noms de pièces sont mystérieux comme « la Porte », « là », « Habanera pour F.B », « L’antichambre », « Oihan song », « Kantuz », « Elle », ….

C’est bien la porte de son intimité artistique qu’il veut nous ouvrir cette fois.

Co-Leader


BIMP



Elodie PASQUIER (Clarinettes)

Aloïs BENOIT (Trombone, Euphonium)

Christophe MONNIOT (Saxophones)

Didier ITHURSARRY (Accordéon)


Le collectif B!MP est la réunion de 4 compositeurs/interprètes/improvisateurs  mettant en relation, en communion, en danger également, le sens du beau individuel au service d’une beauté collective.


L’élaboration en est plurielle, tout d’abord p/r le choix de l’alliage des timbres de chacun (4 instruments C vents, permettant une profonde immersion dans les méandres acoustiques dʼun véritable quatuor de musique de chambre), ensuite dans la mise en relief des analogies, complémentarités mais aussi antagonismes entre les oeuvres écrites par 4 compositeurs du présent, en recherche de « leur beauté ».


Enfin, en permettant par le biais de plages improvisées, de réécrire chaque oeuvre en temps réel, utilisant chaque savoir-faire pour embellir et magnifier lʼensemble de départ.




Duo JM Machado / D. Ithursarry




Jean-Marie Machado : Piano

Didier Ithursarry : Accordéon

Alors que, globe-trotter impénitent et nourri de ses racines musicales multiples, Jean-Marie Machado nous a habitué à visiter tous les méandres de sa riche mémoire, voilà qu’il trouve en l’accordéoniste basque, Didier Ithursarry, un alter ego idéal pour un dialogue des cimes.

Tout du long, portée par un souffle lyrique et passionné qui ne retombe jamais, la musique s’impose et nous touche au fil de compositions originales fortes des émotions les plus vives.

Un dialogue à hauteur d’hommes, dense et profond, enrichissant à l’esprit comme au coeur, body and soul.




Duo BILIKA




Kristof Hiriart : Voix / Percussions

Didier Ithursarry : Accordéon

Récital sur la base de chants traditionnels du Pays Basque connus pour être les plus anciens de notre mémoire.

Entre restitution fidèle des textes anciens ou interprétation spontanée, les deux musiciens vont aller et venir dans une grande complicité musicale.

Leurs parcours comportent des routes identiques, du Pays Basque au jazz, du territoire à l’ouverture, de l’air de danse à la chanson, du bal à la chorégraphie, du bistrot au théâtre.

A chaque lieu, à chaque temps, à chaque public, une histoire… BILIKA s’adapte, se modifie, tient compte du contexte et tente de se l’approprier.




Duo Oboman / Ithursarry – « Paris by Song »




Jean-Luc Oboman Fillon : Hautbois / Cor Anglais

Didier Ithursarry : Accordéon

« … Que tu dormes encor dans les draps du matin,

Lourde, obscure, enrhumée, ou que tu te pavanes

Dans les voiles du soir passementés d’or fin,

Je t’aime, ô capitale infâme ! …)


Le spleen de Paris (Charles Baudelaire)




Duo Monniot / Ithursarry




Christophe Monniot : Saxophones Alto, Baryton et Sopranino

Didier Ithursarry : Accordéon

Saxophoniste au lyrisme à la fois épidermique et lunaire, Christophe Monniot rencontre le merveilleux accordéoniste basque Didier Ithursarry pour un duo tendre et haut en couleurs.

Tous les deux y développent, dans une luxuriante forêt acoustique, la liberté et la pulsation du jazz, l’énergie des musiques populaires, la sophistication formelle du domaine contemporain.

En un mot, comme disait Brel, au sujet du chant : « ceci n’est pas une valse », mais ça se danse quand même !




Brass Danse Orchestra – « La danse du souffle »




François Thuillier : Tuba

Geoffroy Tamisier : Trompette

Jean Louis Pommier : Trombone

Didier Ithursarry : Accordéon

L’association POMMIER/THUILLIER/ITHURSARRY/TAMISIER évoque le temps des guinguettes et autres bals du samedi soir, voire des dimanches après-midi autour du kiosque…

Le quintette a gardé ce côté populaire, certes revisité, qui lui vaut le bon accueil du public. Il réveille les charmes de ces danses que l’on considère trop souvent comme du passé, tout en fournissant des arrangements débordant d’efficacité et dans un vocabulaire simple.

C’est l’occasion ou jamais de s’offrir un peu de frais avec une musique d’émois discrets, de sourires esquissés, qui, refusant d’en faire trop, parle juste.

Cette approche, c’est aussi le jazz.

Un héritage qui revit avec une enthousiasmante réussite.




PIANODEON




Claude Terranova : Piano

Didier Ithursarry  : Accordéon

David Venitucci  : Accordéon


Trente doigts, Six bras, Cinq claviers… pour cette rencontre originale de trois musiciens amoureux de la mélodie et de l’improvisation.


 


Pour le premier volet de son libre cours, Claude Terranova s’entoure de deux accordéonistes exceptionnels.


 


Reconnaissable dès les premières notes Didier Ithursarry s’affranchit des frontières esthétiques (et c’est ce que  l’on aime), musiques du monde, chanson française, musiques du pays basques, jazz surgissent dès les premières notes jouées.


 


Mélodie, sens du rythme et de l’harmonie voici ce qui caractérise David Venitucci qui s’aventure aussi bien au théâtre avec Alfredo Arias qu’avec les jazzmen plus réputés Renaud Garcia Fons, Youn Sun Nah pour n’en citer que quelques uns…


 


Quant à Claude Terranova, son amour inconditionnel pour la mélodie, fait d’émotion, de spontanéité et d’élégance en font un magnifique pianiste.


 


Sophie Gastine Fischer


Sideman


L’orchestre DANZAS – Pictures for Orchestra


 


Jean-Marie Machado : piano, arrangements, compositions

Jean-Charles Richard : saxophone baryton et soprano

Stéphane Guillaume : flûte

Elodie Pasquier : clarinettes

Cécile Grenier et Séverine Morfin : violon alto

François Thuillier : tuba

Guillaume Martigné : violoncelle 


Didier Ithursarry : accordéon


Jean-Marie Machado a construit Pictures for Orchestra comme une suite de neuf “Free whells” rendant hommage à chacun des musiciens de l’orchestre. Quatre autres tableaux créent un lien entre cette musique actuelle neuve (Free Wheels) et font références à des compositeurs ou musiciens chers à Jean-Marie Machado qu’il a eu la chance de rencontrer dans son parcours d’artiste.

Pictures for Orchestra est entièrement acoustique pour être au plus près de la matière sonore des solistes. La mise en espace acoustique est une sculpture sonore écrite par Jean-Marie Machado.



Lagrimas Azules




Geoffroy Tamisier : Trompette

Laurent Jaulin : Guitare Flamenca

Didier Ithursarry : Accordéon

Rachel Gaiguant « La Nubita » : Baile Flamenco

“Lagrimas Azules” est né de l’amour du flamenco et du jazz.

A travers un répertoire de compositions originales et de détournement de compositeurs espagnols tels que “Manuel De Falla” ou “Rodrigo”, l’air et le souffle de l’accordéon viennent caresser le feu de la guitare réchauffant ainsi l’âme d’une trompette narrative…

A la musique s’ajoute la respiration et l’intensité de la danse flamenca.




L’orphicube 2 – « Atomic flonflons »




Alban Darche : Saxophones et clarinette, comp et arrangements

Chloé Cailleton : Chant

Nathalie Darche : Piano

Marie Violaine Cadoret : Violon

Christophe Lavergne : Batterie

Sébastien Boisseau : Contrebasse

Stéphane Payen : Saxophones

Matthieu Donarier : Saxophones

Olivier Laisney : Trompette

Didier Ithursarry : Accordéon

Alban Darche et l’Orphicube présentent Atomic Flonflons, un thé dansant complètement jazz ! chaud, chaud,chaud….